mercredi 8 août 2012

T comme... Thielemans Toots

C'est un jeune homme de 90 ans.
C'est un des Belges les plus connus à l'étranger.
C'est lui qui a donné ses lettres de noblesse à l'harmonica.
Et il siffle aussi.

Aux États-Unis plus qu'en Europe dès 1952, il joue dans la " cour des grands", avec Ella Fitzgerald, Quincy Jones, Bill Evans, George Shearing, Natalie Cole, Paul Simon, Ivan Lins, Pat Metheny... (la liste est longue!)

Couronné par de nombreuses distinctions internationales, il sait être un hôte délicieux sur scène lorsqu'il s'adresse au public qu'il reçoit dans un théâtre ou un festival.

Au Victoria Hall, à Genève, où j'avais eu le bonheur de l'écouter, il a présenté un morceau en précisant qu'il l'avait composé, bien des années auparavant,  " pour son Papa", avec un léger tremblement ému dans la voix.

Vous avez entendu Toots Thielemans, même si vous ne connaissez pas son nom. Son harmonica enchante des films comme  Midnight Express, Jean de Florette, Nous irons tous au paradis, French kiss et beaucoup d'autres! C'est encore lui dans le "love theme" du film avec Steve McQueen et Ali MacGraw, The Getaway - un bijou!

Et puis il y a son très célèbre " Bluesette" qu'il a d'abord sifflé tout en s'accompagnant à la guitare... et qu'il a repris, avec des rythmes brésiliens, lui qui a aussi joué avec Astrud Gilberto et Elis Regina.

Toots joue de l'harmonica "comme on respire": soupirs langoureux d'une douceur infinie, tremblements passionnés, longues expirations sensuelles et libératrices, échos secrets, sa musique est autant privée - intérieure - que publique...

Il faut l'écouter en filant en voiture, vitres baissées, cheveux au vent, le long de la mer ou au milieu d'une allée de platanes, et se laisser emporter par ce mélange de bonne humeur et de nostalgie joyeuse...

C'est alors que l'on comprend encore mieux ce qu'il veut dire, lorsqu'il déclare se sentir le plus à l'aise dans le petit espace qui existe entre un sourire et une larme...( " I feel best in that little space between a smile and a tear.")

Chapeau bas,  Monsieur Thielemans!!!!


NB: Dans cette interprétation de Bluesette à Ahoy, à Rotterdam en 2009, on est impressionné de voir la force de l'harmonica de Toots face à cet orchestre symphonique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire