mardi 27 mars 2012

Résumé - Journal de confidences d'une mère d'adolescente....

Dans mon livre, Deux ou trois choses à te confier, Journal d'une mère d'adolescente, une femme tente de retrouver le sens de ses jours.

Après sa lecture, Christian Bobin m'a écrit: " Il y a quelque chose dans votre livre de limpide comme une eau de rivière, et de solaire aussi. On dirait une sorte de bref roman policier où le criminel serait le doute et où la confiance en la vie serait à la fin rétablie dans ses droits".

(NB: Je garde une copie de cette lettre dans mon sac ... vous pensez, Christian Bobin!!! )

Le malaise existentiel que traverse Lise plonge Solange dans des réflexions sur la maternité, le don de la vie, les relations filiales, la difficulté de passer à l'âge dit adulte, les responsabilités et les failles d'être parent tout en restant aussi une personne à part entière... Solange remarque: " Mon amour maternel ressemble à un paquet encombrant qui cogne dans les murs et passe difficilement les portes" : il est vrai qu'il est des moments dans l'éducation de son enfant, où il faudrait savoir inventer la quadrature du cercle!

Naturellement, beaucoup de lecteurs, pères, se sont aussi reconnus dans ses interrogations.

Je l'ai déjà dit, la seule mention du mot "adolescent" fait souvent lever les yeux au ciel à des lecteurs potentiels, soit-disant complices, qui s'imaginent que ce livre est encore une longue liste de jérémiades contre une progéniture devenue indomptable. Attention, il ne s'agit pas de cela: j'ai voulu redire toute ma tendresse à une jeunesse trop souvent injustement critiquée par un monde d'adultes mercantile qui en fait une proie rêvée et vulnérable.

Il s'agit aussi indirectement d'une déclaration d'amour à mes filles dont la naissance, des décennies plus tard, reste encore pour moi la chose la plus bouleversante qui me soit arrivée et qui me laisse toujours "éblouie" lorsque je vois ces jeunes femmes devant moi, mes grandes belles: sûrement  l'événement le plus important depuis que l'homme a marché sur la Lune pour reprendre le titre du film de Demy...

Le leitmotiv du livre est illustré parfaitement par les mots de Christian Bobin lui-même dans " La Plus-que-vive" :

"Une mère parfaite est celle qui (...) donne son amour sans compter, sans attendre qu'on lui rende la monnaie."

Ce livre s'adresse à tous les parents que nous sommes et les enfants que nous avons été...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire