jeudi 14 octobre 2010

Extrait - Contre toute attente

(...)
Il lui fallut plusieurs secondes pour que les mots qu’elle entendait, trouvent un sens dans son cerveau. Une voix sans état d’âme annonçait que le vol reliant La Valette, capitale de Malte,  à Paris avait disparu des radars une demi-heure après le décollage dans des circonstances encore inexpliquées et qu’on avançait l’hypothèse d’une avarie du moteur et d’un atterrissage forcé à moins que l’engin ne se soit écrasé en mer.  Il fallait être prudent, mais pour le moment, il ne semblait pas s’agir d’un acte de terrorisme.

On arrivait aux dernières mesures de Começar de novo : elle sursauta et donna un coup de volant brusque, en réalisant qu’elle allait percuter la voiture sur sa droite. L’information se distillait petit à petit alors qu’elle apercevait déjà la grande rotonde de Roissy, les parkings. Elle avança encore… Ce n’était pas possible, cela ne pouvait pas être son vol. Elle ne pouvait pas téléphoner, de toutes façons, les lignes devaient être surchargées,  il fallait avant tout se rendre au comptoir d’informations. Elle se gara à moitié sur le trottoir, et se mit à courir un peu au hasard, en essayant de ne pas faire attention aux mines rayonnantes qu’arboraient les gens qui arrivaient à Paris! (...)


Lire la suite , dans "Contre toute attente", une des "Nouvelles de lui" (Géhess Editions)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire