mardi 28 septembre 2010

Extrait - La passeuse de codes barres


Pour Sandra il y avait deux sortes de personnes : celles qui lui souriaient et les autres.

Lorsqu’elle avait un peu de temps, quand il n’y avait pas de file interminable devant sa caisse, il lui arrivait de parier avec elle-même, en les voyant arriver de loin. Sourira ou sourira pas ?

Au début, ses collègues s’étaient gentiment moquées d’elle, tu verras, dans quelques semaines, tu feras plus attention à ce genre de détails, on a pas le temps ici !  Pourtant, un an après, elle scrutait encore les visages qui défilaient et quand elle accrochait sa blouse dans les vestiaires, Josie lui disait : « Alors, y en a eu combien, aujourd’hui ? » (...)


Lire la suite , dans "La passeuse de codes barres", une des "Nouvelles de lui" (Géhess Editions)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire