mercredi 14 juillet 2010

A comme Allen Woody

 Un air de pas y toucher... une façon inimitable de couper les cheveux en quatre dans des conversations sans fin qui passent des considérations les plus futiles aux plus philosophiques.

J'aime Woody Allen!

Son amour pour New York, sa ville, qu'il filme mieux que personne en couleurs ou en noir et blanc...

Cet air décalé, hors des modes, sa fidélité à lui-même, ses bons mots... Son savoir-faire cinématographique, évidemment!

Je l'aime aussi, pour les fous rires que me donne chaque fois son Manhattan Murder Mystery... 

Avec le temps, il semble avoir trouvé une certaine sérénité, il paraît plus heureux...

Un ami l'a croisé dans la rue, près de chez lui, dans l'Upper East Side, et s'est souvenu que c'était le jour de son anniversaire: il lui a murmuré un "Happy birthday" au passage- Woody a eu un sourire très doux...

Un de mes regrets:  ne pas encore l'avoir entendu jouer de la clarinette au café de l'hôtel Carlyle - déjà deux rendez-vous manqués à quelques jours près!



(photo: toutlecinema.t.o.pic.centerblog.net)

2 commentaires:

  1. Merci pour ce partage. Je l'aime aussi, même si je l'ai abandonné un peu ces dernières années: Musique, littérature, travail et amitiés me laissent peu de temps pour ce qui reste... Avec mes amitiés, Claude

    RépondreSupprimer
  2. ahhhh ! oui.,.....regine....sensible déscription...tu ecris avec le coeur d une femme tendre......bien de choses a toi.

    bises
    finn
    p.s. ou es tu ? je ne sais jamais vraiment ou vous vous trouvez !! nomades aussi en qq sorte, il me semble....

    RépondreSupprimer