vendredi 21 mai 2010

V...

Le mot que j'aime: VERVE

Cela commence comme "verveine", un autre joli mot , mais c'est tout sauf de la tisane: la verve, c'est comme une cascade, une course éperdue dans les champs, une fugue de Bach, c'est le brio, l'énergie, l'enthousiasme, la fougue, c'est convaincre, charmer, désarmer toute résistance, balayer tous les obstacles: c'est une force vive qui entraîne l'adhésion, l'admiration, l'optimisme. Qui parfois donne du courage, sous le soleil, à ceux qui en ont besoin... Ce n'est pas surprenant que ce soit aussi le nom qu'a choisi l'un des plus grands labels de jazz, musique pleine de verve, par excellence!


Le mot que je n'aime pas: VEULE

C'est un peu le contraire du mot que j'aime, même le prononcer provoque une sorte de moue apathique... pas d'énergie, pas de tonus, on traîne ce mot comme on traîne ses humeurs, ses indécisions, on hésite, et pour finir, on ne fait rien... Ou, plus grave, on laisse faire, sans se rebiffer, on baisse les bras, et là, cela devient sérieux: il ne s'agit plus de passer des matinées au lit, sans but, mais de fermer les yeux quand il faudrait agir, de détourner la tête sans tenter quelque chose, de manquer de force morale, d'abdiquer et d'oublier ses convictions au profit d'un lâcheté certaine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire