dimanche 16 mai 2010

T...

Le mot que j'aime: TROUBLE(E)

Je trouve cet adjectif très éloquent: on est dans le domaine de l'impalpable, comme le désir. Il suffit d'un regard, d'un sourire, de presque rien, pour soudain rougir comme une très jeune fille. C'est un léger tressaillement du côté du cœur, un battement plus rapide des cils, un infime tremblement qui passent inaperçus si ce n'est pour le fauteur du trouble! On balbutie, les phrases se bousculent et l'on s'en veut un peu d'être si vulnérable... J'aime aussi le thé qui se trouble lorsque l'on y verse un nuage de lait, ou encore l'eau qui prend des reflets d'opale au contact de l'ouzo ou de quelques gouttes de sirop d'orgeat!


Le mot que je n'aime pas: TRAÎTRE

Le mot est bref et claque comme un coup de serpe, sans appel. Il y a les méchants, et puis il y a les traîtres: ceux-là sont pires, car ils se sont fait passer pour des gentils, et puis ils ont trahi! On leur a donné notre confiance, notre amitié, nos économies. Un jour, on entrevoit leur vrai visage et l'on se sent floué, trompé, parfois même autant avili qu'amoindri. On les trouve dans les livres d'histoire, les colonnes des journaux et hélas, parfois aussi dans notre entourage!

1 commentaire:

  1. Claude Amstutz16 mai 2010 à 21:53

    Merci pour cet abécédaire auquel je ne réagis pas tous les jours, faute de temps... A bientôt!

    RépondreSupprimer