vendredi 7 mai 2010

O...

Le mot que j'aime: ORCHESTRE

Il y a une baguette et un chef... mais surtout des musiciens! Qu'il soit philharmonique et dirigé par Barenboïm ou de musique de chambre, que ce soit un Big Band ou un groupe d'amateurs accompagnant une chorale, ce qui compte c'est l'harmonie créée par l'ensemble! Nos sociétés devraient plus souvent s'en inspirer: dans un orchestre, chaque membre est important, chaque note de triangle ou de basse,  et un instrument ne prend sa vraie valeur que grâce aux autres. Il n'y a qu'à voir le film "Le concert" pour s'en convaincre!


Le mot que je n'aime pas: OUBLI

Oublier ses clés, ou plus grave, oublier ses obligations, ses engagements, oublier une personne... Il y a des oublis volontaires, qui font très mal, et des oublis forcés par la maladie, comme Alzheimer, et là, on est impuissant! Le seul oubli que j'aime, c'est celui composé par Astor Piazzolla, et ca s'appelle Oblivion...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire