vendredi 30 avril 2010

K...

Le mot que j'aime: KALÉIDOSCOPE

C'est un objet magique, depuis mon enfance, et jusqu'à ce jour: un tube, une simple rotation et des combinaisons de couleurs et de formes à l'infini... Rosaces dignes de cathédrales gothiques, assemblages à la Vasarely, la matière qui se fait et se défait en quelques secondes, de quoi méditer la formule "Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme" attribuée à Lavoisier...

Le mot que je n'aime pas: KAKI

... c'est d'abord une couleur assez terne, qui ne sied pas à tout le monde, mais surtout, comme diraient les enfants, avec leur sens des raccourcis, c'est la couleur de la guerre, des camouflages militaires..." Les mots me viennent malgré moi" de citer les paroles de Moustaki magistralement interprétées par Reggiani et terriblement actuelles: "Il est mort comme du bois sec, ca pouvait être n'importe qui... c'est loin l'Afrique et loin l'Asie, ces mercenaires et ces GI, il est mort de n'avoir su vivre, quand il fallait vivre à genoux, noyé de sang, noyé de boue..."

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire