samedi 17 avril 2010

D...

Le mot que j'aime: DOMINO

...d'abord pour sa consonance, qui commence comme deux notes de musique, et qui rappelle la chanson des années 50, chantée par André Claveau,  fredonnée par nos grands-mères... pour le jeu, qu'on peut improviser n'importe où, même au bord d'une plage, en dessinant des points sur quelques galets, et puis pour l'effet (et non la théorie) du même nom: les répercussions en chaîne et les conséquences d'un acte a priori sans importance. On devrait s'en souvenir plus souvent...nous ne sommes pas seuls sur Terre!

Le mot que je n'aime pas: DRAME

... et pourtant, j'aime le théâtre, mais il n'est pas question ici de Racine, ni de la trame dramatique d'un récit, non, je pense aux drames provoqués par les accidents, les maladies, les deuils, les guerres...Ne pas en faire un drame! Même les drames nés de malentendus me glacent: je n'aspire qu'à l'harmonie!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire