vendredi 16 avril 2010

C...

Le mot que j'aime: CHAVIRER:

sans penser bien sûr aux bateaux qui se retournent, mais au sens figuré, avoir le cœur qui chavire, danser une valse et se sentir chavirer dans les bras de son cavalier, croiser un inconnu dont le regard nous fait chavirer, etc., etc.: j'aime l'idée de tourbillon, de griserie, de perte de contrôle de soi en douceur, de vague qui nous emporte, les emballements d'un cœur qui bat la chamade - autre beau mot commençant par un C-, le sol qui se dérobe sous nos pieds, les élans inattendus, chers à Félicien Marceau.

Le mot que je n'aime pas: CHARITE

Attention, je n'en remets pas en cause les bases, évidemment. Mais ce mot est tellement utilisé qu'il en perd son sens et sa crédibilité: faire la charité, donner par charité... cela a un air bien-pensant et condescendant, peu fiable. Sans parler du charité-business...C'est souvent utilisé comme alibi, cela ne fait du bien qu'à l'image du bienfaiteur. Les gens qui aident leurs prochains n'ont pas besoin de mettre une étiquette sur les actes.

1 commentaire:

  1. chrsitine ludet de candia17 avril 2010 à 19:04

    Quelle jolie idée..dans un seul mot il y a déjà tant de sentiments....alors je me prends au jeu...
    je choisis au hasard dans le dictionnaire un mot...Amen, la je crois que j'ai été guidéé...
    definition...ainsi soit-il!..je pense à amener, les lettres se ressemblent...amener à dieu...e
    amen est une prière en soi par le son..a une longue inspiration et men ..le soupir de delivrance...dans les mots , les lettres se jouent de nous....

    RépondreSupprimer